interview Christine Spengler : "J'ai trouvé le moyen d'abolir la barrière entre les vivants et les morts"

lien france-culture du 26/05/2018

A l'Espace des femmes
- Antoinette Fouque -

33-35 rue Jacob - 75006 Paris - France

station de métro Saint Germain des Près

Christine SPENGLER

une femme combattante

 

L'Opéra du monde

L'exposition de

Christine SPENGLER

du 4 au 26 mai 2018

Christine SPENGLER

Artiste, Photographe, Journaliste, Ecrivain, Femme Engagée...

 

Biographie

CHRISTINE SPENGLER

PHOTOGRAPHE ET ÉCRIVAIN

 

D'origine Alsacienne, elle naît en France, mais, après le divorce de ses parents, elle est élevée à Madrid  par son oncle et sa tante qu l’emmènent au Musée du Prado dès son plus Jeune âge. Elle fait des études de lettres françaises et espagnoles afin de devenir écrivain.

 

1970 - Mais sa vraie vie commence au Tchad, le jour où elle prend sa première photo grâce au Nikon-fétiche que lui prête son jeune frère Eric. Sa première image est celle de deux combattants Toubous tirant, pieds nus, à la kalachnikov, contre les hélicoptères français. Sa décision est prise : 

"J'apprendrai mon métier sur le terrain et je deviendrai correspondante de guerre pour témoigner des causes justes".

 

1972 - Irlande du Nord. Première photo célèbre, diffusée par l'agence SIPA-PRESS : « Carnaval à Belfast » : des gamins irlandais coiffés de chapeaux de Carnaval fouillés par les soldats britanniques...Photo publiée dans « Life », « Paris-Match », « El Pais », etc.

 

1973 - Vietnam. Christine part seule à Saigon, où elle est la seule femme photographe sur place, et travaille à quinze dollars la photo pour l'agence Associated Press. « Saigon entre dans l'année du buffle » est publiée dans le « New York Times », ainsi que « Le départ des américains » (Une jeune Vietnamienne cire, pour la dernière fois de sa vie, les bottes des GI's, une heure avant la paix). Christine reçoit alors le télégramme lui annonçant le suicide de son frère Eric, à Paris. Pendant dix ans elle fuira en avant

pour photographier en noir et blanc le deuil du monde :

Cambodge, Liban, Sahara Occidental, Nicaragua, Salvador, Iran, Afghanistan...Ses photos-symboles sont publiées dans les magazines les plus prestigieux.

 

1975 - Cambodge. Christine photographie, avec son grand angle, le bombardement de Phnom Penh par les khmers rouges. La photo fait le tour du monde.

 

1976 - Elle décide alors de rentrer à Paris et travaille pour l'agence SYGMA- Premières photos des combattants et combattantes du Front Polisario, au Sahara Occidental, pour le magazine « Time ».

 

1981 - Reportages au Nicaragua et au Salvador.

 

1983 - Toussaint en Alsace- Après dix ans d'absence, Christine entreprend le pèlerinage interdit sur la tombe de son frère Eric. Comme les femmes iraniennes, celles de Mexico ou de Bolivie, elle crée alors, en couleur, de petits autels funéraires en mémoire de ses disparus. Elle entoure le portrait des êtres chers de tissus, de perles et de verre brisé....photos qui seront  publiées à « Zoom » et « Photo Magazin » et exposées au Musée de l'Elysée à Lausanne.

 

1982- 84 - Liban. Après son arrestation par les combattants Mourabitouns qui l'accusent d'être une espionne sioniste, elle est 

libérée, in extremis, par le leader druze Walid Jumblatt.

 

Ses nuits sont alors peuplées de rêves magnifiques. Paradoxalement, le fait d'avoir côtoyé la mort de si près, lui a fait découvrir enfin la beauté du monde.

 

1985 - Festival d'Arles. Elle présente dans le Théâtre Antique un audiovisuel « Le deuil d'Eric » où elle alterne photos de guerre, en blanc et noir, avec des visions oniriques en couleur. Eloges dans le journal « Le Monde ».

 

1984-88 - Paris-Madrid. Avec un objectif 5O mm, elle crée de nouvelles images colorées en hommage à la vie. « Polisario dream», « Sahara interdit » et surtout « Vierges et Toreros » qu'elle dédie aux toreros de son enfance madrilène, livre édité chez MARVAL avec des calligraphies inédites de Christian Lacroix. Ses images sont exposées pendant le Mois de la Photo, à Paris, au Festival d'Arles et à Madrid (Puerta de Toledo).

 

1989 - Rétrospective « Quinze ans de guerre » au Musée de l'Elysée de Lausanne.

 

1990 - De retour à Paris, elle travaille pour VOGUE. Premières natures mortes dédiées à Christian Lacroix et Yves St-Laurent.

 

1991 - Elle publie la première partie de son autobiographie « Une femme dans la guerre » (Editions RAMSAY) et montre les deux aspects de son œuvre dans une exposition intitulée : « Guerre et rêves » à l'Espace Photographique des Halles. Elle participe à de nombreuses émissions télévisées (Bernard Pivot, Henry Chapier, Jean-Marie Cavada, Bernard Rapp, Frédéric Mitterrand...)

 

1994 - Retour au Liban pour « Marie -Claire » où elle réalise un film avec le cinéaste Philippe Vallois.

 

1995 - Elle retourne à Saigon pour le vingt-cinquième anniversaire de la paix.

 

1996 - Elle participe à une exposition collective dans la galerie

« Aperture » de New-York. Exposition collective «Face à l'histoire» au Centre Pompidou à Paris. Elle représente la voix de photographie 

dans l'émission de Laure Adler : « Le Cercle de minuit ».

 

1997 - Elle part pendant un mois en Afghanistan pour photographier les femmes opprimées par les talibans. Ses portraits de  « Madones Afghanes » sont publiés dans « Paris-Match », le «New-York Times» et « El Mundo »...et font partie d'une exposition itinérante

dans trente pays, organisée par « Médecins du Monde ».

 

1998 - Elle retourne au Cambodge le jour de la mort de Pol Pot et tourne un film : « Retour à Phnom Penh » avec la réalisatrice Fabienne Strouvé, pour l'émission Double Regard de France 3. Rétrospective à Beyrouth de ses photos de guerre, dans le cadre du premier « Mois de la Photographie » au Liban, organisé par Henry Chapier et la MEP.

Elle obtient le prix SCAM à Paris et est élue « Femme de l'année» à Bruxelles.

 

1999 - Elle participe à l'émission télévisée « Les cent photos du siècle » de Marie-Monique Robin avec un reportage sur les enfants d'Irlande de sa première photo.

 

Publication en Espagne de son autobiographie « Entre la luz y la sombra » (EL PAIS AGUILAR).

Grande exposition de guerre au Canal Isabel II de Madrid à l'occasion de Photo España.

 

2000 - Reportage au Kosovo pour la revue « El Mundo ».

Elle dirige un workshop à Madrid (El Escorial).

 

2003 - Publication de deux livres-photos édités par MARVAL (Paris). 

« Les années de guerre » et « Vierges et Toreros ».

Reportage en Irak commandé par « Paris-Match » pour photographier la douleur du peuple irakien.

 

2006 - Elle publie à Paris « Une femme dans la guerre » aux Editions des Femmes-Antoinette Fouque et expose ses photos de guerre à la Biennale de Moscou.

 

2007 - Elle est nommée Chevallier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture, M. Donnedieu de Vabres, qui dit d'elle:

« Je félicite la combattante qui a toujours su voir et photographier l'espoir au milieu du chaos ».

 

2009 - Le Président Sarkozy lui décerne la Légion d'Honneur pour récompenser son parcours de correspondante de guerre et artiste.

 

Elle achève la deuxième partie de son autobiographie : « Une femme dans la Vie » (histoire d'une psychanalyse) à paraître, en septembre, aux Editions des Femmes et elle publie un livre de photos : « Ibiza y Formentera Eternas » (Ibiza et Formentera éternelles) commandé par la Chambre de Commerce d'Ibiza et Formentera

 

2010 - Exposition à l'Espace Cardin de Paris, au Club Diario de Ibiza 

et au Centre Culturel S’Alamera à Ibiza.

 

2012 - Elle se consacre à l’écriture et termine la 2ème partie de son autobiographie “ Retour à la Vie”, suite d’Une  femme dans la guerre qui  devait être publiée en Septembre 2014 aux éditions des Femmes. 

Écrit L’homme Bleu, récit de l’histoire d’amour qu’elle a vécu pendant huit ans avec un targui du désert algérien.

Le fils de Marguerite Duras, Jean Mascolo, lui demande d’enluminer  à sa façon les

portraits noir et blanc de sa mère.

​​

​2014 - Elle participe avec ses photos de guerre icôniques à la Nuit de la Photo des Invalides.

Film d’Arte en préparation sur les femmes correspondantes de guerre.

17 octobre, elle  expose sa “ Série indochinoise “à Trouville, en hommage à Marguerite Duras, son idole.

​​

2016 - Grande rétrospective de l’ensemble de son oeuvre à la Maison Européenne de la Photographie à Paris.

2017 - Invitée d'honneur du premier festival photo Incadaqués en Septembre à Cadaqués.

Exposition hommage à Dali dans LA GALERIA de Cadaqués

France-Chine-Info

France-Chine-Info est un Magazine-Web franco-chinois, en partenariat avec l'association: "Association France-Chine Cultures Interactives  AFCCI sur facebook, en lien  également avec la page Facebook  :  "le pont de l'amitié franco chinoise"

法国-中国-信息是法中网络杂志  与 ”法中文化合作协会 “ (AFCCI )是合作关系  链接可以阅读“脸书”中 “法中友谊之桥 ”的内容 

France Chine Info